vous êtes ici : accueil > Actions - Actualités > Coronavirus COVID-19

COVID-19 : compte rendu audioconférence DGFIP du 15 avril 2020

Vol de RTT la CGT Finances Publiques en colère !


Le DH a laissé la parole aux OS

CGT :

Après les interventions de Solidaires où le DG a précisé ne pas avoir la main sur les ordonnances et qu’il fallait intervenir demain auprès des ministres, la CGT Finances Publiques a interpellé le directeur précisant qu’il était bien notre interlocuteur et qu’il devait faire remonter cette interpellation au ministre.

Pour la CGT Finances Publiques, les annonces du gouvernement sont honteuses et scandaleuses.

Si la CGT entend la récompense ou reconnaissance des agents sur site depuis le confinement, elle n’admet pas la punition des agents confinés. Les agents en ASA ne le sont pas par choix, ils n’ont pas choisi de ne pas être sur site ni de ne pas télétravailler.

Ils ne sont pas en vacances !

Après les discours sur la concorde, les discours et lettre de remerciement aux agents, voilà qu’après un confinement subi et obligatoire, celles et ceux qui n’ont pas pu travailler pour diverses raisons se voient amputer de 5 à 10 jours de RTT.

Les arguments du DG ne tiennent pas :

- il ne pourra s’extraire de l’ordonnance si elle est fonction publique et ministérielle, il faut en parler demain car ce n’est pas de sa compétence

- 30 fois moins de congés déposés sur la période qu’habituellement donc pour beaucoup d’agents c’est ce qui aurait été consommé même si ils auraient préféré partie à la campagne ou à la mer. La CGT a répété que le confinement n’était pas des vacances et que les motifs pour être en ASA sont divers. Tous les agents ne sont pas confinés de la même manière selon les endroits et les types de logements. Et que parler de partir à la campagne alors que dans la période des agents comme toute la population vivent des jours difficiles sans pouvoir voir leurs proches y compris lorsque ces derniers sont souffrants ou en fin de vie était indécent.

- que nous allons être en grave récession.

- qu’à la reprise il faudrait une plus forte mobilisation des collègues. Pour la CGT, il ne faut pas confondre nécessité de service avec report des congés et le vol par ordonnance de ces derniers. Et en terme de mobilisation, le message passé aujourd’hui par cette ordonnance ne risque pas de motiver les collègues pour la reprise.

Le DG n’a pas conscience de l’impact de ces annonces dans l’état d’esprit des collègues confinés.

La CGT Finances Publiques n’entend aucun argument justifiant cette ordonnance et a tenu informée et mandatée la fédération sur ce sujet pour interpellation des ministres à la conférence de demain à 15h30.

Demain audioconférence ministérielle à 15h30.

Prochaine audioconférence DGFiP vendredi 17 avril.

Article publié le 16 avril 2020.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.